Skip Ribbon Commands
Skip to main content
SharePoint
Navigate Up

Indicateurs de rendement

Projets actuels

​​Performance Indicators 

Performance Indicators 

L’Ontario réussit plutôt bien dans trois des quatre domaines d’indicateurs de rendement au niveau postsecondaire qui ont été examinés pour ce premier rapport annuel du Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES) sur les indicateurs de rendement. En comparaison avec d’autres, le système est efficient et productif. Grâce à ses investissements considérables visant à créer un système accessible, l’Ontario se classe au premier rang au Canada et parmi les chefs de file mondiaux pour ce qui est du nombre d’étudiantes et d’étudiants inscrits et de diplômés. Les Ontariennes et Ontariens instruits (et leurs homologues dans le reste du Canada) sont plus susceptibles d’être engagés dans la collectivité et satisfaits de leur vie que les citoyens des autres pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cela est en grande partie une bonne nouvelle, à laquelle il faut pourtant donner un nouveau titre : il est temps de se concentrer sur la qualité. Cela constitue une mise en garde pour le présent rapport tout autant qu’un enjeu pour les systèmes d’enseignement supérieur qui cherchent les mesures de la qualité définitives.

Mesurer le rendement dans l’éducation postsecondaire est une entreprise déroutante. Les opinions et anecdotes abondent, mais les mesures solides et pertinentes manquent, surtout dans le domaine de la qualité.

Au cours des années, maintes tentatives honorables ont été faites pour définir et mesurer la qualité du système. Les premiers efforts ont porté sur les intrants, comme le financement par étudiant (plus il est élevé, mieux c’est) et le rapport étudiants-professeur (moins il est élevé, mieux c’est). Mais les critiques ont noté avec justesse que ces intrants ne mesurent en fait que l’efficience du système et non si des résultats ont été atteints.

Rapport complète »

Points essentiels en bref

AccessQualityProductivitySocial Impact
BulletLe Canada dépasse la moyenne de l’OCDE pour ce qui est du nombre de diplômés au niveau postsecondaire.BulletIl faut de meilleurs outils pour comprendre et mesurer la qualité.BulletL’Ontario est déjà très productif.BulletL’enseignement supérieur est lié à un niveau élevé d’engagement social et de satisfaction à l’égard de la vie.
BulletL’Ontario est un chef de file au Canada pour ce qui est de la participation aux études postsecondaires.BulletLes résultats d’apprentissage : la nouvelle génération de mesures de la qualité.BulletLes établissements de la province enseignent à un plus grand nombre d'étudiants et d’étudiantes par membre du corps professoral en disposant de moins d'argent par étudiant que les autres provinces.BulletLe rendement de l’Ontario reflète celui du pays.
BulletLes collèges ont réussi à appuyer les inscriptions d’étudiants et d’étudiantes provenant de groupes sous représentés.BulletIl faut mieux harmoniser les compétences des diplômés de niveau postsecondaire avec les besoins du marché du travail.BulletComparativement à la moyenne des pays de l’OCDE, les Canadiens et Canadiennes ont tendance à être plus satisfaits de leur vie, plus susceptibles de faire du bénévolat, et moins susceptibles d’avoir exercé leur droit de vote.
BulletLe financement qui privilégie la croissance doit maintenant mettre l’accent sur la qualité.BulletIl faut accroître la productivité pour maintenir et améliorer la qualité.