Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

novembre 17  2010

Évaluation de la validité du CCSSE

Mandarino, C., & Mattern, M, Humber Institute of Technology

​​Publication Complète:

Téléchargez la publication complète en .pdf

Sommaire de la recherche

Une enquête américaine sur la participation étudiante semble prometteuse pour lescollèges de l’OntarioLe Community College Survey of Student Engagement (CCSSE) [sondage sur la participationétudiante dans les collèges communautaires), mis au point et administré aux É.-U., peuts’avérer un outil efficace pour mesurer la participation des étudiantes et étudiants dans lescollèges de l’Ontario. La participation étudiante fait partie des principales questions surlesquelles se penche le COQES puisque plus les étudiants sont engagés, plus ils ont dechances d’apprendre, de poursuivre leurs études et d’obtenir leur diplôme.

Description du projet

L’étude, intitulée Évaluation de la validité du CCSSE dans un collège ontarien etcommandée par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES),examinait l’efficacité du CCSSE pour mesurer la participation étudiante dans les collèges del’Ontario. Elle analysait également l’influence des cinq indicateurs de la participation étudiantedu CCSSE sur le rendement scolaire au niveau de la moyenne pondérée cumulative (MPC), lenombre de crédits terminés et le pourcentage des cours où les étudiants ont obtenu au moins70 %.Le Collège Humber de technologie et d'enseignement supérieur a pris part au CCSSE durant lasession de l’hiver 2009. Il s’agit du premier collège ontarien et du troisième collège au Canada àavoir participé à l’enquête depuis son lancement en 2001.

Résultats

L’analyse révèle que deux des cinq indicateurs, soit l’apprentissage actif et collaboratif et lesdéfis intellectuels, sont des prédicteurs du rendement des étudiants au collège. Les étudiantsqui ont dit fréquemment participer à des discussions, donner des présentations, travailler avecd’autres étudiants en classe et en dehors de la classe (soit des activités liées à l’apprentissageactif et collaboratif) ou qui ont dit analyser ou utiliser le contenu des cours de différentes façonset travailler plus fort que prévu dans le cadre de leurs études (soit des activités liées aux défisintellectuels) avaient de meilleures notes et terminé un plus grand nombre de cours que lesétudiants qui ont dit effectuer ces activités moins souvent ou ne pas les effectuer du tout. Lesefforts consacrés aux travaux ont également été liés au rendement au niveau collégial, maispas autant que les autres indicateurs.Fait surprenant, les étudiantes et étudiants qui ont déclaré avoir un haut niveau d’échangesavec les membres du corps enseignant ou utiliser les services de soutien n’avaient pas unAn Agency of the Government of Ontariorendement supérieur à eux qui disaient avoir moins d’interaction avec les enseignants etrecourir moins aux services étudiants.Après avoir tenu compte de certaines variables comme l’âge, le sexe, la MPC au secondaire,etc., seulement deux des cinq indicateurs se sont révélés de bons prédicteurs des résultatsscolaires. L’apprentissage actif et collaboratif et les défis intellectuels influençaient de façonconstante la MPC et le nombre de cours terminés, bien qu’on n’ait pas pu trouver un lien avecle pourcentage des cours terminés avec une note de 70 % ou plus.

Recherche additionnelle

Les collèges de l’Ontario ont récemment mis à l’essai une série de questions sur la participationétudiante qui ont été ajoutées au sondage existant sur la satisfaction des étudiantes etétudiants. La prochaine étape consistera à explorer les liens entre la participation des étudiantscollégiaux et leur rendement à l’échelle de la province.

Cette étude a été préparée par Carlo Mandarino et Michelle Y. Mattern, anciennement du Collège Humber de technologie et d'enseignement supérieur; il s’agit de la première étude àêtre publiée sur la validité du CCSSE dans un contexte ontarien.