Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

mars 09  2017

Utilisation du programme Future Authoring pour améliorer les résultats des étudiants

Ross Finnie, Wayne Poirier, Eda Bozkurt, Jordan B. Peterson, Tim Fricker et Megan Pratt

​​​Rapport​​

​​Les travaux de rédaction en ligne peuvent favoriser la persévérance scolaire

Un nouveau rapport du Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES), intitulé Utilisation du programme Future Authoring pour améliorer les résultats des étudiants, a révélé que la participation à un programme de rédaction d'objectifs en ligne permettrait de réduire le taux de déperdition des effectifs scolaires, particulièrement chez les étudiants les plus susceptibles de décrocher. Le rapport présente les résultats préliminaires du projet de recherche visant à évaluer l'efficacité du programme de rédaction Future Authoring auprès d'étudiants débutants du Collège Mohawk. Il a conclu que les étudiants qui ont participé à l'atelier Future Authoring ont enregistré des taux d'abandon inférieurs à ceux des non‑participants. Les effets étaient encore plus marqués chez les étudiants dont les taux d'abandon sont habituellement plus élevés, notamment les étudiants masculins et ceux ayant obtenu de faibles notes au secondaire.

Description du projet

Le programme Future Authoring repose sur une application en ligne et vise à améliorer la persévérance scolaire et le rendement des étudiants au moyen de travaux de rédaction intensifs. Les participants à l'atelier Future Authoring ont été choisis au hasard parmi les étudiants qui ont assisté au programme d'orientation du Collège Mohawk à l'été 2015 et qui y ont commencé leur premier semestre à l'automne 2015. Le travail de rédaction en ligne qui a été attribué au groupe expérimental s'est déroulé en deux étapes. À la première, les étudiants devaient rédiger une courte communication sur les aspects importants de leur vie, tels que leur famille et leurs aspirations de carrière, ainsi que sur ce que serait leur vie dans les trois à cinq prochaines années s'ils prenaient bien soin d'eux‑mêmes. Ils devaient aussi imaginer ce que serait leur avenir s'ils maintenaient leurs mauvaises habitudes et comportements indésirables. À la seconde étape, les étudiants devaient analyser les résultats positifs qu'ils avaient envisagés et formuler un plan pour atteindre leurs objectifs. On leur a aussi demandé de classer leurs objectifs, de considérer les obstacles potentiels à leur progression et la façon de les surmonter, et de proposer un processus pour suivre leurs progrès.

Constatations

L'étude a révélé que le taux global d'abandon chez les participants au programme Future Authoring était de 3,3 à 4,3 points de pourcentage inférieur à celui du groupe témoin. Les effets étaient plus prononcés chez les étudiants qui présentent des taux d'abandon généralement plus élevés, notamment les étudiants masculins, les inscrits aux programmes menant à un certificat et aux programmes d'études interdisciplinaires, et ceux dont les notes au secondaire étaient faibles. Les participants du groupe expérimental avaient aussi tendance à obtenir une moyenne pondérée cumulative (MPC) plus élevée à leur première session, mais les auteurs étaient d'avis que les écarts étaient infimes et non statistiquement significatifs.

Travaux de recherche supplémentaires

La recherche future fera le suivi des résultats liés au taux de persévérance et aux MPC à la première session de la cohorte étudiante de l'automne 2015, jusqu'en mars 2019. « Cela nous aidera à comprendre si le programme Future Authoring comporte des effets à long terme sur les résultats des étudiants et dans quelle mesure », ont indiqué les auteurs. La recherche future tâchera aussi d'établir un rapprochement entre le compte de mots de la communication de l'étudiant dans le programme Future Authoring, ce qui peut être considéré comme un indicateur d'effort, et les résultats obtenus par ce dernier.

En ce qui concerne les applications pratiques, les auteurs soulignent que le programme Future Authoring pourrait servir de ressource aux conseillers et aux orienteurs. De plus, tous les étudiants pourraient y participer dans le cadre de programmes d'orientation ou à titre de travail dans certains cours de première session dans l'ensemble des programmes. Les auteurs estiment qu'un bon point de départ serait de cibler les étudiants qui tireraient le plus parti de l'intervention, notamment ceux des programmes à prédominance masculine comme l'administration des affaires, la technologie ou les métiers.

Les auteurs du rapport Utilisation du programme Future Authoring pour améliorer les résultats des étudiants sont Ross Finnie, Wayne Poirier, Eda Bozkurt, Jordan B. Peterson, Tim Fricker et Megan Pratt.​

Version imprimante