Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

septembre 15  2015

Scripteurs en action! Modélisation et échafaudage du processus d’écriture en langue seconde

Mari-Josée Hamel et Jérémie Séror, Université d’Ottawa, avec la collaboration de Chantal Dion, Carleton University

​Rapport

La capture vidéo d’écran aide les instructeurs à comprendre le processus d’écriture des étudiants

Parce qu’elle permet de retracer les activités qui se déroulent à l’écran d’un ordinateur, la technologie de capture vidéo d’écran (CVE) donne aux instructeurs et aux étudiants l’occasion de percevoir les processus d’écriture de ces derniers. Chez les étudiants, cette technologie facilite la réflexion quant à leurs comportements et habitudes sur le plan de l’écriture. Chez les instructeurs, elle favorise l’établissement d’un dialogue avec les étudiants relativement au processus d’écriture. Tant les étudiants que les instructeurs accordent de l’importance à la rétroaction personnelle rendue possible, ce qui leur permet de discuter des stratégies et comportements qui interviennent dans le processus d’écriture plutôt que de prêter strictement attention au produit final.

Description du projet

Les auteurs de l’étude Scripteurs en action! Modélisation et échafaudage du processus d’écriture en langue seconde ont évalué les moyens par lesquels intégrer optimalement la technologie de CVE à un cours universitaire d’expression écrite en langue seconde, de même que les avantages que les instructeurs et les étudiants peuvent tirer de cette mise en œuvre. Au total, 36 étudiants y ont pris part : 18 dans un cours de français langue seconde donné à l’Université Carleton, et 18 dans un cours d’anglais langue seconde donné à l’Université d’Ottawa. Les données de l’étude sont tirées de l’analyse des CVE créées par les étudiants dans l’exécution des tâches relatives à leur cours. De plus, les étudiants ont exprimé leur point de vue sur l’utilisabilité de l’outil au moyen d’un questionnaire postintervention, tandis que les instructeurs ont donné de la rétroaction sur le processus de mise en œuvre dans le cadre d’entretiens.

L’étude traite des moyens par lesquels intégrer la CVE aux cours d’expression écrite, des types de tâches qui conviennent le mieux à cette technologie, des avantages liés à l’utilisation de la CVE dans le développement de la réflexion critique, la compétence langagière et l’autonomie langagière chez les étudiants, ainsi que de la valeur ajoutée que les instructeurs peuvent en tirer.

Constatations

Tant les étudiants que les instructeurs estiment que la technologie de CVE constitue un outil accessible et convivial. Le logiciel Screencast-O-Matic est gratuit, il ne nécessite pas d’installation sur un ordinateur et il permet de sauvegarder les CVE en divers formats, ce qui se révèle commode. La prestation aux étudiants et aux instructeurs d’une formation relative à ce logiciel revêt une importance fondamentale afin de garantir l’intégration harmonieuse de la technologie de CVE aux cours. Les auteurs avancent qu’il y a lieu de donner cette formation en amont et qu’il faudrait prévoir dans celle ci un accompagnement assuré par un professionnel formé en la matière. Il est également important de fournir un guide de l’utilisateur, de façon à minimiser les longues périodes d’indisponibilité et à atténuer l’incertitude relativement au logiciel.

La CVE procure aux instructeurs des moyens novateurs par lesquels favoriser chez les étudiants une réflexion liée à leur écriture et leur donner de la rétroaction sur leur travail. La capacité d’archiver les CVE donne aux étudiants l’occasion de réviser leurs comportements et habitudes ayant trait à l’écriture, et aux instructeurs la possibilité de réfléchir aux tâches d’écriture qu’ils exigent et de modifier celles ci.

L’intégration de la CVE en classe ne se déroule pas toujours sans complications. Certains instructeurs ont dû reconcevoir leurs méthodes pédagogiques de même que la structure des tâches. En outre, les instructeurs ont consacré un temps considérable à apprendre comment se servir de cette technologie et l’intégrer efficacement au cours.​

Marie-Josée Hamel et Jérémie Séror de l’Université d’Ottawa ont rédigé, en collaboration avec Chantal Dion de l’Université Carleton, l’étude intitulée Scripteurs en action! Modélisation et échafaudage du processus d’écriture en langue seconde.

Version imprimante