Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

mars 04  2011

Rapport sur le projet de données nationales de la NSSE

Chris Conway, Université Queen’s; Huizi Zhao, COQES; Sara Montgomery, Université Queens

Publication Complète :

Téléchargez la publication complète en .pdf

Sommaire de la recherche

Les enquêtes sur la participation des étudiants ouvrent la voie à l’amélioration de la qualité, mais peuvent induire en erreur lorsqu’elles sont utilisées pour établir un classement compétitif

Les enquêtes sur la participation étudiante aident les collèges et les universités, et le système d’enseignement postsecondaire en général, à mieux répondre aux besoins d’apprentissage des étudiants. Conçues notamment pour mesurer l’intérêt que les étudiants portent à leurs études ainsi que le temps et les efforts qu’ils y consacrent, les principales enquêtes ont été élaborées aux États-Unis – la National Survey of Student Engagement (NSSE) et la Community College Survey of Student Engagement (CCSSE) figurent parmi les plus importantes.

Cependant, ces enquêtes s'avèrent-elles fiables dans le contexte ontarien? Peuvent-elles prédire les résultats de l’apprentissage, orienter et éclairer les activités de planification des établissements et être utilisées par le gouvernement pour demander des comptes aux établissements ou au système? Une autre question, peut-être plus importante encore, se pose dans le cas des établissements à la recherche d’un avantage concurrentiel : les résultats des enquêtes sur la participation devraient-ils être utilisés aux fins de classement et de comparaison directe? 

On fait régulièrement passer la NSSE aux étudiants de la première et de la quatrième année du premier cycle universitaire en Ontario. La CCSSE n’a pas été utilisé sur une aussi grande échelle par les collèges de l’Ontario, mais on a récemment évalué sa validité au Collège Humber. Actuellement, les collèges utilisent des indicateurs de rendement clés (IRC), prescrits par la province, pour mesurer la satisfaction des étudiants, des diplômés et des employeurs ainsi que les taux d’obtention de diplôme et d’emploi. Dans le cadre d'un projet pilote de deux ans mené auprès de plusieurs collèges de l'Ontario, une série de questions sur la participation a été ajoutée à l'enquête existante fondée sur les IRC.

Description du projet
Selon le Rapport sur le projet de données nationales de la NSSE et le document La participation étudiante comme mesure de la qualité du réseau d’éducation postsecondaire de l’Ontario : Ce que nous ont appris les indicateurs de la participation étudiante de la série Rapports en question du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur, bien que les enquêtes sur la participation constituent des ressources importantes pouvant ouvrir la voie à l’amélioration de la qualité, elles peuvent aussi mener à des conclusions erronées lorsqu’elles sont utilisées pour établir un classement compétitif.

L’ambitieux projet national sur les données de la NSSE, commandé par le COQES, prévoit l’analyse des réponses des étudiants à l’enquête et des dossiers d’étudiants de 44 universités de toutes les régions du Canada. Il vise notamment à aider les établissements à déterminer quels sont les points forts et les points faibles de la participation des étudiants, indépendamment de caractéristiques fixes telles que la taille de l’établissement et la composition de la population étudiante. Les données permettent aux établissements de cerner plus efficacement les pratiques et les résultats exemplaires favorisant la participation des étudiants. Le document de la série Rapports en question portant sur la participation des étudiants fait mention de cette étude, et il en résume les conclusions ainsi que celles de trois autres études sur la participation des étudiants publiées par le COQES durant la dernière année.

Conclusions
La variation des résultats relatifs à la participation d'un collège et d'une université à l'autre est attribuable à de nombreux facteurs, dont les caractéristiques des établissements, la composition de leur population étudiante et leur éventail de programmes. En fait, ces trois variables expliquent la majeure partie des écarts entre les résultats des universités relativement à la participation. Par conséquent, les établissements d’enseignement postsecondaire ne devraient pas utiliser ces résultats dans une perspective concurrentielle, mais se concentrer plutôt sur les conclusions les concernant individuellement afin de repérer les domaines où la qualité peut être améliorée, en s’appuyant sur leur mission et leurs objectifs respectifs.

La NSSE et la CCSSE constituent des outils généralement valides et fiables dans le contexte canadien et, selon les recherches du COQES, les mesures de la participation étudiante peuvent aider à prédire les résultats de l’apprentissage. Il est recommandé que les collèges et les universités de l'Ontario prennent part régulièrement à des enquêtes sur la participation, et que la province de l’Ontario utilise celles ci de façon continue en tant que composante du cadre de responsabilisation du système.

En outre, des enquêtes longitudinales et le couplage des réponses aux enquêtes et des données administratives peuvent aider à mieux comprendre la participation étudiante et, par conséquent, servir à l’élaboration et à l’amélioration des stratégies ciblant la participation. Des échantillons de population plus importants et des taux de réponse accrus amélioreraient les données sur la participation.

Un certain nombre d’établissements postsecondaires ont utilisé les résultats de l’enquête pour mettre au point des interventions en vue d’apporter des améliorations, mais il n’y a pas suffisamment d’échanges d’information entre les établissements. Il devrait y avoir entre eux davantage de collaboration et d’activités d'apprentissage en ce qui a trait aux pratiques d’intervention fructueuses, aux outils d’évaluation efficaces et aux méthodes de recherche appropriées. Le gouvernement devrait également favoriser et appuyer l'échange d'information entre les établissements.

De façon générale, grâce à une participation, une évaluation et une vérification continues, la mesure de la qualité de l’enseignement postsecondaire en Ontario peut aider les collèges et universités de la province à déterminer quelles sont les pratiques éducatives efficaces ainsi que les aspects à améliorer pour inciter les étudiants à continuer d’étudier, améliorer leur rendement scolaire et accroître le taux d’obtention de diplôme.

Les auteurs du Rapport sur le projet de données nationales de la NSSE sont Chris Conway, directeur, Office of Institutional Research and Planning, Université Queen’s; Huizi Zhao, analyste de la recherche, COQES; Sara Montgomery, analyste et planificatrice de la recherche, Office of Institutional Research and Planning, Université Queen’s.

Le document de la série Rapports en question qui examine la recherche actuelle sur la participation étudiante a été rédigé par Huizi Zhao, analyste de la recherche au COQES.