Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

mars 14  2011

Rapport En question no 6 : Options pour une politique sur les droits de scolarité en Ontario

Ken Norrie et Mary Catharine Lennon

Publication Complète :

Téléchargez la publication complète en .pdf 

Sommaire :

L’accès et la viabilité financière forment des enjeux clés dans le nouveau cadre des droits de scolarité

D’après un rapport du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES), bien que l’Ontario bénéficie du taux de participation aux études postsecondaires le plus élevé au Canada, des entraves de nature financière ou autre empêchent certains élèves de faire des études collégiales ou universitaires.

Outre l’élargissement de l’accès pour les groupes habituellement sous-représentés au chapitre des études postsecondaires (EPS), un deuxième enjeu consiste à garantir la viabilité financière et la grande qualité du système : pour ce faire, on doit atteindre un équilibre entre les droits de scolarité, l’aide financière et les besoins en recettes des collèges et universités. « Pour mettre
en place un nouveau cadre des droits de scolarité, il faut saisir pleinement les interactions complexes entre ces trois facteurs », affirme Ken Norrie, vice-président à la recherche du COQES et coauteur du Rapport En question Options pour une politique sur les droits de scolarité en Ontario.

Description du projet
Étant donné que le présent cadre des droits de scolarité des collèges et universités de l’Ontario devrait prendre fin en 2012-2013, le rapport vise à étoffer la discussion sur l’aspect que pourrait prendre le nouveau cadre. Dans le sommaire présenté sur les données actuelles et la recherche poussée relativement au système d’enseignement postsecondaire, le rapport réfute également certaines notions sacrées qui alimentent souvent le débat sur les droits de scolarité.