Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

novembre 25  2014

Rapport En question no 19 : Promouvoir la numératie en tant que compétence essentielle

Nicholas Dion, COQES

Rapport En question

Le secteur de l’enseignement supérieur en Ontario ne met pas suffisamment l’accent sur le développement et l’évaluation des compétences en numératie

En cette période où il est essentiel de posséder des compétences en numératie tant au travail que dans la vie de tous les jours, le développement et l’évaluation de ces compétences chez les étudiants qui fréquentent un collège ou une université en Ontario sont insuffisants, selon un nouveau rapport publié par le Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES).

Dans un rapport intitulé Promouvoir la numératie en tant que compétence essentielle, on constate que les étudiants postsecondaires qui n’étudient pas dans des domaines liés aux mathématiques ou aux sciences n’ont souvent que trop peu d’occasions de perfectionner leurs compétences en numératie, alors que les établissements d’enseignement supérieur n’en savent que très peu sur les compétences en numératie que les étudiants apportent avec eux ou acquièrent au niveau postsecondaire.  Même si les notes des élèves de l’Ontario sont demeurées relativement stables au cours des dix dernières années, les notes obtenues par un nombre croissant d’autres administrations surpassent celles de la province.

Description du projet
Le rapport examine les données actuelles sur le rendement en numératie provenant de diverses sources, y compris l’OCDE, l’Association internationale pour l’évaluation du rendement scolaire, l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation de l’Ontario et le Projet portant sur les mathématiques au niveau collégial, une initiative du York-Seneca Institute for Mathematics, Science and Technology Education. Le rapport examine également les lignes directrices du gouvernement sur le contenu des programmes en appliquant le Cadre de classification des titres de compétence de l'Ontario.

Constatations
Selon le rapport, si la littératie est intégrée à l’ensemble du programme des établissements secondaires et postsecondaires, la numératie est trop souvent confinée à certains cours. La numératie devrait être traitée comme une compétence essentielle au même titre que la littératie. Elle devrait être intégrée à tous les programmes d’études postsecondaires des collèges et universités de l’Ontario, plutôt que d’être réservée aux cours de mathématiques; on veillerait ainsi à ce que tous les étudiants soient exposés à un contenu qui perfectionne et consolide leurs compétences en numératie, quel que soit leur domaine de spécialisation.

Les données présentent une évaluation mitigée des compétences en numératie des populations canadienne et ontarienne. Certaines données montrent une légère détérioration de ces compétences depuis 2003, alors que d’autres laissent entrevoir une stabilité relative au cours des dix dernières années. Si les notes des élèves de l’Ontario n’ont pas changé de manière significative au fil du temps, les notes d’autres administrations continuent de s’améliorer.

Les données provinciales laissent également entrevoir un manque de compétences considérable chez les élèves qui suivent le cours de mathématiques du volet appliqué au secondaire comparativement à ceux qui suivent le cours du volet théorique. En outre, les constatations du Projet portant sur les mathématiques au niveau collégial se limitent aux compétences en mathématiques des étudiants de première année et les étudiants entrant à l’université ne sont même pas évalués.

Recommandations
Il est difficile d’évaluer l’effet direct des études postsecondaires sur les compétences essentielles et celles liées à une discipline particulière compte tenu des données actuellement recueillies sur les niveaux de compétence des étudiants au moment de leur admission et de l’obtention de leur diplôme. Le rapport indique que les établissements postsecondaires commencent à évaluer les compétences en numératie des étudiants entrants et sortants pour combler cette lacune. Des données sur les étudiants entrants pourraient également être utilisées pour veiller à ce que les soutiens appropriés soient disponibles pour les étudiants au moment où ils commencent leur programme d’études, tandis que les évaluations des étudiants sortants fourniront de nouvelles données pour évaluer la valeur ajoutée des études postsecondaires aux compétences en numératie.

Dans le cadre de l’examen continu du COQES des résultats de l’apprentissage dans le secteur postsecondaire de l’Ontario, le rapport fait suite à un examen des compétences en littératie selon lequel les étudiants de l’Ontario qui prennent le chemin du collège ou de l’université n’aient pas les compétences en littératie nécessaires pour connaître du succès. Selon ce même rapport, les établissements postsecondaires devraient établir des normes précisant les compétences en littératie que les étudiants doivent posséder et évaluer les capacités de lecture et d'écriture de tous les étudiants à l'entrée et à la sortie dans le cadre d'une évaluation complète de l'obtention des résultats d'apprentissage attendus.

Nicholas Dion est l’auteur du rapport Promouvoir la numératie en tant que compétence essentielle et chercheur au COQES.

Version imprimante

​​