Skip Ribbon Commands
Skip to main content
SharePoint
Navigate Up

octobre 25  2019

Participation aux études postsecondaires et revenu des ménages

Reuben Ford, Taylor Shek-wai Hui et Cam Nguyen, Société de recherche sociale appliquée

​Rapport

Selon une étude, la participation des étudiants à faible revenu aux études postsecondaires s’est accrue en Ontario 

Une comparaison pancanadienne des politiques d’aide financière aux étudiants sur 20 ans a révélé que, par rapport aux autres provinces (à l’exclusion du Québec), l’Ontario était l’une des deux seules provinces à avoir constaté une hausse substantielle des taux de fréquentation des établissements d’enseignement postsecondaire par les étudiants de tous les niveaux de revenu. L’Ontario a également affiché le taux de fréquentation des établissements d’enseignement postsecondaire le plus élevé parmi les étudiants issus de ménages ayant le revenu le plus faible.

« Certes, il y a encore matière à amélioration et l’on ne saurait exclure complètement d’autres explications ... mais le gouvernement de l'Ontario semble avoir instauré l'un des milieux au Canada les plus propices aux études postsecondaires pour les diplômés du secondaire issus de familles à faible revenu », selon le rapport.

L’étude, intitulée Participation aux études postsecondaires et revenu des ménages, a été menée par des chercheurs de la Société de recherche sociale appliquée et est publiée par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur. Elle évalue la mesure dans laquelle, sur une période de 20 ans, les diplômés du secondaire issus de familles à faible revenu s’en sont tirés par rapport aux élèves à revenu élevé quant à leur capacité d’accéder à des études postsecondaires. Les résultats mettent en lumière les efforts stratégiques visant à rendre les études postsecondaires plus abordables. 

Le rapport décrit en détail les changements apportés aux programmes fédéraux et provinciaux d’aide financière aux étudiants et aux mesures de soutien connexes à l’intention des étudiants de familles à faible revenu entre 1995 1996 et 2015 2016. Il fait également l’examen des principaux changements apportés aux programmes d’aide financière aux étudiants et aux droits de scolarité dans l’ensemble des administrations. Les programmes ont fait l’objet d’une révision profonde au cours des deux décennies afin d’accroître l’accès aux études postsecondaires des étudiants issus de familles à faible revenu. L’étude examine ensuite le rapport entre le revenu familial et l’accès aux études postsecondaires pour les neuf provinces sur le fondement des microdonnées de recensement et des données de l’Enquête nationale auprès des ménages pour la même période. 

L’Ontario est l’une des deux seules provinces à avoir constaté une hausse substantielle de la fréquentation d’établissements d’enseignement postsecondaire par les diplômés du secondaire durant cette période. Les taux de fréquentation rajustés des étudiants issus de familles ayant le revenu le plus faible sont passés de 46 % en 1995 à 51 % en 2015, tandis que les taux rajustés des étudiants issus de ménages à revenu moyen sont passés de 51 % à 56 %. 

Dans toutes les provinces, la fréquentation des établissements d’enseignement universitaire par les diplômés du secondaire était liée au revenu du ménage, tandis que la fréquentation des collèges et d’autres établissements d’enseignement postsecondaire l’était aussi, mais à un degré moindre, selon l’étude.

L’étude, intitulée Participation aux études postsecondaires et revenu des ménages, a été rédigée par Reuben Ford, Taylor Shek wai Hui et Cam Nguyen, de la Société de recherche sociale appliquée.