Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juin 04  2013

Mesure de la reussite et de la satisfaction des etudiants dans le contexte des studios dapprentissage a technologie avancee

Jim Elliott et Rachel Colquhoun, Collège Lambton

Publication complète

Les studios d’apprentissage augmentent le niveau de satisfaction des étudiants et du corps professoral du Collège Lambton

Les studios d’apprentissage, qui offrent des technologies d’enseignement et d’apprentissage avancées, un mobilier adaptable et un concept ouvert, gagnent en popularité dans de nombreux établissements d’enseignement. Mais quel est leur effet sur le rendement et la réussite des étudiants, de même que sur la satisfaction de ces derniers et celle du corps professoral ?

Une étude commandée par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur au sujet des studios d’apprentissage du Collège Lambton a conclu à une augmentation du niveau de satisfaction des étudiants et du corps professoral, due en grande partie à une généralisation de l’utilisation de stratégies d’apprentissage actif, tel que le travail de groupe, les discussions, l’analyse et la résolution de problèmes. L’étude, qui s’intitule Mesure de la réussite et de la satisfaction des étudiants dans le contexte des studios d'apprentissage à technologie avancée, montre également que le corps professoral est très satisfait de son expérience de l’enseignement en studio d’apprentissage. 

Description de projet
Les auteurs ont saisi l’occasion que présentait la conversion de quelques salles de classe conventionnelles en studios d’apprentissage au Collège Lambton et de la migration de cours vers ce nouveau format de salle pour mener ce projet de recherche s’appuyant sur une analyse quantitative et qualitative. L’étude portait sur 11 cours dont une section était dispensée, la première année, en salle de classe et l’autre section, l’année suivante, en studio d’apprentissage. 

En prenant la salle de classe conventionnelle comme lieu de contrôle et le studio d’apprentissage comme lieu expérimental, les auteurs ont comparé les résultats d’apprentissage obtenus par les étudiants, leur réussite aux cours, et la satisfaction des étudiants et du corps professoral dans l’un et l’autre environnement. Pour ce faire, ils ont fait appel à l’analyse des données démographiques et administratives de même qu’à des sondages et des groupes de discussions.

Constatations 
Dans l’ensemble, l’étude a permis de constater une augmentation du niveau de satisfaction des étudiants dans les sections de cours dispensées en studio d’apprentissage. Les étudiants ont fait remarquer de manière constante que ces studios créaient un environnement confortable sur le plan physique et psychologique, et considéraient, de façon quasi unanime, que cet environnement était ce qui avait le plus d’effet sur leur apprentissage et les résultats de celui-ci. 

Les étudiants et les membres du corps professoral ont fait observer que les studios d’apprentissage avaient un effet positif en encourageant et en favorisant le travail de groupe et l’esprit d’équipe, et ont commenté de façon élogieuse son effet d’aplanissement de la hiérarchie du pouvoir, bien que cet avis ait été davantage répandu chez les étudiants que les professeurs.

Les étudiants ont rapporté que les professeurs adoptaient un large éventail de stratégies d’apprentissage actif dans les studios d’apprentissage. Les professeurs ont expliqué avec le même enthousiasme que ces studios encourageaient l’adoption et la mise en œuvre de stratégies d’apprentissage actif, ce qui n’avait pas été possible auparavant ou avait échoué en salle de classe conventionnelle. La majorité d’entre eux ne percevait pas le changement de stratégie d’enseignement ni la transition vers les studios d’apprentissage comme présentant un surcroît de travail pour eux.

L’étude n’a pas fourni de preuves convaincantes ou significatives d’une amélioration du rendement des étudiants ni de leur réussite aux cours lorsque ceux-ci étaient dispensés en studio d’apprentissage. Les auteurs ont toutefois souligné que le niveau de rendement et de réussite des étudiants était déjà très élevé dans les sections de cours dispensées en salle de classe; de ce fait, il était peut-être difficile de déceler des améliorations observables et statistiquement significatives. 

Au nombre des défauts perçus dans les installations, figuraient les suivants, selon les résultats de l’étude : la majorité des étudiants n’avait pas l’impression que ces technologies y étaient pleinement ou même adéquatement utilisées, tandis que les membres du corps professoral estimaient que leur formation à l’utilisation de ces technologies y était inadéquate. Le besoin de réarrangement constant des meubles et d’installation du studio au début de chaque cours était irritant pour le corps professoral. De plus, l’infrastructure des technologies de l’information n’était pas toujours suffisamment robuste pour faire fonctionner en souplesse et sans interruption la technologie disponible dans les studios. 

Pistes de recherche/conclusions
S’il est vrai que l’utilisation de stratégies d’apprentissage actif semble améliorer le niveau de satisfaction éprouvée dans le cadre d’un studio d’apprentissage, les auteurs sont d’avis qu’il faut poursuivre la recherche dans ce domaine. Ils ont aussi fait remarquer que la réussite du projet d’implantation de studios d’apprentissage susciterait inévitablement davantage de pression pour que l’établissement consacre des ressources supplémentaires à la mise en place d’un plus grand nombre de ces studios.

​Jim Elliott et Rachel Colquhoun, du Collège Lambton, sont les auteurs de Mesure de la réussite et de la satisfaction des étudiants dans le contexte des studios d'apprentissage à technologie avancée.