Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juin 03  2014

Les effets d’un programme obligatoire de perfectionnement du corps professoral sur l’enseignement et l’auto efficacité des nouveaux professeurs

Ruth Rodgers et Jordanne Christie, Collège Durham, et Maureen Wideman de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario

Publication complète :

Publication complète

Les nouveaux membres du personnel enseignant qui participent à un programme de perfectionnement obligatoire ont davantage confiance en leurs compétences pédagogiques

Selon le nouveau rapport du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES), le certificat en enseignement collégial du Collège Durham, un programme de perfectionnement obligatoire, a aidé les nouveaux membres du personnel enseignant à acquérir les compétences dont ils avaient besoin pour devenir de meilleurs enseignants. Le personnel enseignant a pris confiance dans ses compétences pédagogiques, a appris la façon d'élaborer des cours efficaces et a amélioré, de façon générale, son professionnalisme.

Description du projet
L'étude Les effets d’un programme obligatoire de perfectionnement du corps professoral sur l’enseignement et l’auto efficacité des nouveaux professeurs portait sur l'efficacité d’un nouveau programme de perfectionnement obligatoire du personnel enseignant au Collège Durham. En 2010, le nombre de nouveaux étudiants et enseignants au Collège Durham a enregistré une croissance sans précédent, ce qui a incité le Collège à mettre à l’essai un programme menant à l'obtention d’un certificat en enseignement collégial du Collège Durham. Les 13 nouveaux membres du corps professoral ont été tenus de suivre trois cours pendant les 18 premiers mois de leur période d'essai et pouvaient ensuite suivre des cours supplémentaires à leur discrétion. Les cours visaient à accroître la confiance de l'enseignant dans ses méthodes d'enseignement, en conception et élaboration d’un programme d'études, en évaluation, en enseignement et en apprentissage, et sur le plan du professionnalisme. Le certificat était décerné aux enseignants ayant réussi les cinq cours.

L'étude avait pour objectif de déterminer si le programme avait eu une incidence sur la confiance des enseignants et si ceux-ci avaient adopté une philosophie d'apprentissage actif, engagé et axé sur les étudiants à la fin du programme. Les participants devaient remplir cinq sondages à trois moments différents pendant l'étude ainsi que participer à des entrevues et à des groupes de discussion.

Constatations et recherches à venir
À la fin du programme, les enseignants avaient davantage confiance en leur capacité d'enseigner à des étudiants collégiaux ainsi qu'en leur capacité de participer pleinement à des équipes chargées de programmes, aux activités de leur département et aux comités du Collège.

Les enseignants étaient plus susceptibles de favoriser une approche à la formation et à l'apprentissage axée sur les étudiants. Le programme a fourni aux membres du personnel enseignant des théories, des modèles et des stratégies pour améliorer l'apprentissage et la mobilisation des étudiants.

Les participants ont trouvé le programme intense et même si leur charge d'enseignement avait été réduite, certains étaient d'avis qu'ils n'avaient pas eu suffisamment de temps pour terminer les travaux. De plus, demander aux participants de remplir cinq sondages à trois moments différents pendant l'étude était beaucoup trop exigeant pour les enseignants en période d'essai. Si une étude semblable était menée auprès d'une autre cohorte, les auteurs recommandent d'effectuer seulement trois sondages pour réduire le fardeau des nouveaux membres du corps professoral.

Les recherches à venir devraient en outre examiner l'incidence longitudinale du programme sur les résultats d'apprentissage des étudiants.

Les auteures de l’étude Les effets d’un programme obligatoire de perfectionnement du corps professoral sur l’enseignement et l’auto efficacité des nouveaux professeurs sont Ruth Rodgers et Jordanne Christie, Collège Durham, et Maureen Wideman de l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario.

​​