Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

décembre 13  2011

Le modèle adjoint de communications : Une approche innovatrice relativement aux mesures de rattrapage en langues et en alphabétisation pour les apprenants adultes

Le bureau de la recherche institutionnelle du Collège George Brown et par le groupe de travail en matière de communication de concert avec le Academica Group Inc.

Publication complète :

En cours de traduction

Sommaire de la recherche :

Nouvelles stratégies et évaluation rigoureuse requises pour améliorer les compétences en alphabétisation des étudiants de niveau postsecondaire

Les faibles niveaux d’alphabétisation ne constituent pas seulement un obstacle à la réussite au niveau des études supérieures; les adultes canadiens dont le niveau d’alphabétisation est moindre ont des taux d’emploi et des revenus beaucoup moins élevés, des taux de chômage plus élevés et sont moins susceptibles de prendre une part active dans leur collectivité.

Bien que les collèges et les universités aient recours à tout un éventail d’initiatives pour faire face aux besoins en rattrapage linguistique des étudiants, peu de recherches rigoureuses ont évalué leur efficacité. Un projet pilote du Collège George Brown dans le cadre de son programme de formation pratique en sciences infirmières est évalué dans une nouvelle étude du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES).
|
Comme de nombreux collèges publics, le Collège George Brown s’engage en faveur de l’équité et de l’accessibilité, et rapporte qu’environ le tiers de ses étudiants qui ont été acceptés ont besoin de rattrapage en alphabétisation et en numératie. Le collège n’est pas le seul à faire face à des défis en matière d’alphabétisation. Bien que l’incidence de l’analphabétisme véritable soit très faible au Canada, les statistiques révèlent qu’environ 48 % des adultes canadiens n’ont pas la compétence linguistique requise pour parvenir à fonctionner dans la société contemporaine.

Description du projet
L’étude, intitulée Le modèle adjoint de communications : Une approche innovatrice relativement aux mesures de rattrapage en langues et en alphabétisation pour les apprenants adultes, évalue l’incidence d’un projet pilote sur le rattrapage lancé par le Collège George Brown en 2008. Le projet pilote portait essentiellement sur les compétences en lecture, en rédaction, en expression orale et en écoute des étudiants et étudiantes du programme pratique en sciences infirmières ayant divers besoins de rattrapage en anglais. Appelé « Modèle adjoint de communications » (MAC), le projet pilote intégrait également le contenu de certains cours de base.

Pour évaluer l’efficacité du programme, le rendement scolaire des étudiants inscrits au MAC a été étudié en regard de deux groupes de référence, soit les étudiants de la même cohorte qui n’étaient pas placés dans le MAC, ainsi que les étudiants des deux années scolaires qui ont précédé l’introduction du MAC et qui se sont retrouvés sous les notes d’entrée permettant de procéder à la sélection dans le programme adjoint. Une série d’évaluations ont été administrées à l’admission. Il s’agissait de 12 évaluations dans des domaines clés comme la communication orale et écrite, la lecture et la pensée critique.

Conclusions et incidences sur les politiques générales
L’étude a conclu que le MAC n’a pas eu d’effet majeur sur la moyenne pondérée cumulative (MPC). Bien que deux évaluations sur quatre aient révélé que le MAC a eu un effet positif sur la MPC des étudiants, les résultats obtenus étaient faibles et ne se sont pas révélés fiables dans les groupes de référence. L’analyse a évalué l’incidence du MAC seulement en regard du rendement au niveau de la MPC. Cependant, le MAC comporte un certain nombre d’objectifs supplémentaires, comme le perfectionnement des compétences linguistiques générales, qui nécessiteraient une collecte et une analyse de données additionnelles qui permettraient de mieux établir l’efficacité du programme.

Parmi les difficultés que présente l’application de l’initiative, mentionnons le temps qui doit être consacré à l’élaboration initiale du programme, les problèmes de logistique, la pertinence de divers éléments du programme adjoint pour les étudiants, et la résistance des étudiants face à leur participation éventuelle au projet pilote. Compte tenu des difficultés que pose l’application de l’initiative et du coût de celle-ci, ainsi que de l’absence d’un avantage important, constant et mesurable pour les étudiants, le Collège George Brown élimine progressivement le MAC du programme de formation pratique en sciences infirmières. L’importance de solides compétences en communication demeure toutefois problématique pour nombre d’étudiants et étudiantes qui suivent la formation pratique en sciences infirmières. D’autres stratégies visant à consolider ces compétences dans le but de favoriser le succès dans leur programme et dans la profession infirmière devront être examinées afin de rendre ce modèle MAC plus efficace et viable que ce qui a été démontré à ce jour.

Le modèle adjoint de communications : Une approche innovatrice relativement aux mesures de rattrapage en langues et en alphabétisation pour les apprenants adultes a été produit par le bureau de la recherche institutionnelle du Collège George Brown et par le groupe de travail en matière de communication de concert avec le Academica Group Inc.