Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juillet 10  2014

L’évaluation des compétences essentielles pour les gens de métier de l’Ontario (CEGMO)

Bea Clark et Marti Jurmain, du Comité sectoriel des collèges pour la mise à niveau des adultes

Publication complète 


Certains apprentis n’ont pas les compétences de base en mathématiques, en lecture et en utilisation de documents

Un rapport publié par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES) révèle que  certains apprentis n’ont pas les compétences de base en mathématiques, en lecture et en utilisation de documents, ce qui pourrait expliquer les faibles taux d’achèvement des programmes d’apprentissage.

Pour donner suite aux préoccupations des enseignants des collèges à propos du niveau des compétences essentielles requises pour assurer la réussite à l’école et au travail, un outil d’évaluation en ligne des compétences essentielles mesurant les trois compétences susmentionnées a été mis en œuvre dans trois collèges de l’Ontario. Bien que les taux de participation à plusieurs des volets de l’étude intitulée L’évaluation des compétences essentielles pour les gens de métier de l’Ontario (CEGMO) soient faibles, les résultats obtenus dans le cadre d’un des volets vont dans le sens des préoccupations des représentants du milieu de l’éducation.

Description du projet
L’étude faisait appel à l’outil d’évaluation des compétences essentielles pour les gens de métier de l’Ontario (CEGMO), fondé sur un outil similaire mis au point par l’Industry Training Authority (ITA) de la Colombie Britannique. Cet outil mesure les compétences en mathématiques, en lecture et en utilisation de documents et fournit au participant au test une rétroaction immédiate lui permettant de comparer ses compétences à celles requises pour exercer l’un des 53 métiers désignés Sceau rouge reconnus à l’échelle nationale. Les résultats de l’évaluation font état des aspects à améliorer et fournissent au participant au test un plan de formation personnalisé et des ressources d’apprentissage gratuites.

L’étude réalisée sur une période de 18 mois visait à déterminer si l’utilisation d’un outil d’évaluation des CEGMO au cours de la première étape d’un programme d’apprentissage permet d’améliorer les résultats scolaires pendant la formation subséquente en classe. Des apprentis dans des métiers désignés Seau rouge inscrits au Collège Conestoga (Kitchener), au Collège Algonquin (Ottawa) et au Collège Cambrian (Sudbury) ont été invités à évaluer leurs compétences essentielles au moment de s’inscrire à leur programme d’apprentissage et, au besoin, à améliorer leurs compétences avant d’entreprendre leur formation en classe de niveau 1. En outre, des séances de discussions ont été tenues avec trois groupes d’intervenants, soit les apprentis ainsi que le personnel local des trois collèges participants et du ministère de la Formation et des Collèges et Universités chargé de faire signer le contrat par l’apprenti, l’employeur et la province de l’Ontario.

Constatations
Bien que les taux de participation à l’étude soient faibles et qu’il n’ait pas été possible de suivre la même cohorte d’apprentis depuis leur inscription jusqu’à leur première période de formation en classe, le taux de participation plus élevé à l’un des volets de l’étude permet de tirer certaines conclusions. Dans le cadre de ce volet, 400 apprentis de niveau 1 inscrits à l’un des trois collèges participants ont été invités à participer à l’évaluation des CEGMO en septembre 2012; 106 d’entre eux ont répondu à l’invitation. Les résultats de l’évaluation indiquent que le cinquième des apprentis ne satisfont pas au niveau minimal en lecture et en utilisation de documents et qu’une proportion encore plus importante ne possèdent pas les compétences minimales en mathématiques.

Les discussions de groupe avec les intervenants ont aussi révélé des renseignements intéressants sur le degré de préparation des apprentis nouvellement admis, sur la nature et l’utilisation de l’aide existante pour l’acquisition des compétences essentielles ainsi que sur la convivialité de l’outil d’évaluation des CEGMO; de fait, les intervenants des trois groupes ont vivement recommandé au moins une évaluation obligatoire des compétences au début de la formation en classe des apprentis. Selon les commentaires formulés par les apprentis qui l’ont mis à l’essai, l’outil d’évaluation des CEGMO en ligne est facile à utiliser et à interpréter.

Travaux de recherche complémentaires
Les auteurs recommandent de mener d’autres études pour suivre les mêmes apprentis depuis leur inscription jusqu’à leur formation en classe si l’on veut établir un lien clair entre l’utilisation de l’outil d’autoévaluation des CEGMO (ou un outil semblable) et la réussite de la formation en classe. De plus, des stratégies visant à garantir qu’un plus grand nombre d’apprentis participent au projet de recherche devront être élaborées. Tant que l’évaluation des compétences essentielles ne devient pas obligatoire ou n’est pas intégrée aux programmes d’apprentissage, il est peu probable que les apprentis profiteront de leur gré des outils mis à leur disposition, comme l’outil d’évaluation des CEGMO.

L’évaluation des compétences essentielles pour les gens de métier de l’Ontario (CEGMO) a été réalisé par Bea Clark et Marti Jurmain, du Comité sectoriel des collèges pour la mise à niveau des adultes.

​​