Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juin 28  2010

L’efficacité du programme Peer-Assisted Study Sessions (PASS) dans l’amélioration de la réussite étudiante à l’Université Carleton

Miles, C. A., Polovina-Vukovic, D., Litteljohn, D., et Marini, A.

Publication Complète:

Téléchargez la publication complète en .pdf

Sommaire de la recherche

L’Université Carleton a introduit le programme Peer-Assisted Study Sessions (PASS) en vue d’aider les étudiants à réussir dans des cours qui sont traditionnellement difficiles ou qui ont des taux d’attrition élevés, c’est-à-dire un taux global de notes D, d’échecs ou d’abandons de plus de 30 %. Le programme PASS a été mis à l’essai la première fois en 2000 à l’Université Carleton pour un cours de psychologie en première année, avec le soutien du Centre for Initiatives in Education (CIE) de l’université. Actuellement administré par le Student Academic Success Centre (SASC), le programme PASS de l’université a pris de l’expansion, offrant maintenant un soutien dans plus de 50 cours de différentes facultés. Les ateliers d’étude offerts sont animés par des facilitateurs qui sont des étudiants ayant terminé avec succès le même cours et ayant reçu une formation complémentaire. Les ateliers offrent aux étudiants l’occasion de se retrouver dans un milieu informel où on les encourage à comparer les notes de classe, à discuter des concepts d’un cours particulier, à développer des stratégies pour l’étude et l’apprentissage du sujet du cours et à prédire les questions qui peuvent être données aux tests.

Pour l’évaluation, les auteurs ont utilisé les données administratives des années universitaires 2006-2007 et 2007-2008, ont mené des sondages auprès des étudiants, des facilitateurs et des membres du corps professoral et ont fait appel à des groupes de discussion. Le but était de :

  • déterminer si le programme PASS a grandement amélioré le succès des étudiants à l’université et confirmer ces conclusions avec l’impression qu’ont les étudiants du programme PASS;
  • évaluer l’influence du programme PASS sur les mesures quantitatives du perfectionnement universitaire et professionnel des facilitateurs;
  • examiner la réaction du corps professoral et son acceptation du programme PASS, tel qu’il est actuellement mis œuvre.
  • Les auteurs ont conclu que le programme PASS améliorait de manière significative la réussite des étudiants qui participaient au programme. Ces étudiants obtenaient en fin d’année, en moyenne, des notes plus élevées que ceux qui ne participaient pas au programme; par ailleurs, les taux de notes D, d’échecs ou d’abandons étaient grandement réduits parmi les participants du programme par rapport aux autres étudiants.

    Au sujet des auteurs

    Carol A. Miles (Ph. D.) est directrice des technologies de l’apprentissage et du soutien à l’enseignement, à l’Université Carleton. Elle a dirigé différents projets de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, la réussite des étudiants à l’université et l’évaluation du corps professoral. Récemment, en tant que chargée d’enquête principale, Mme Miles a dirigé deux projets, dont l’un portait sur l’évaluation des outils d’évaluation statistique de l’anxiété (Statistic Anxiety Assessment Tool      Evaluation); l’autre portant sur l’analyse au niveau national des besoins en programmes ciblés pour les professeurs en milieu de carrière et les recommandations à cet égard (A National Needs Analysis and Recommendations for Targeted Programming for Mid-Career Faculty).

    Dragana Polovina-Vukovic (MA) est analyste, technologie et recherche, au Centre de perfectionnement pédagogique de l’Université Carleton où, en collaboration avec des membres du corps professoral, elle travaille à améliorer l’apprentissage et l’enseignement par l’utilisation efficace des technologies pédagogiques.

    Darcy Littlejohn est candidat au doctorat de psychologie à l’Institut de neurosciences de l’Université Carleton. Précédemment, il était chargé de cours au département de psychologie de la même université, où il enseignait des cours d’introduction à la psychologie et de psychopathologie. Il a reçu plusieurs bourses de recherche prestigieuses et a disséminé les résultats de ses recherches par l’entremise de publications érudites et des travaux de conférences internationales.

    Anthony Marini (Ph. D.) est Senior Teaching Development Associate (associé principal de perfectionnement pédagogique) au Centre de perfectionnement pédagogique de l’Université Carleton. Auparavant professeur agrégé des sciences de l’éducation à la même université, M. Marini a reçu en 1997 le Prix 3M pour l’excellence en enseignement. Depuis toujours, son intérêt est de créer des programmes visant à améliorer l’expérience d’apprentissage des étudiants de premier cycle. Dans son dernier projet, il a mené un sondage national pour évaluer la nécessité d’établir des programmes de mentorat pour les nouveaux professeurs dans le but de promouvoir des parcours de carrière enrichissants et d’assurer la rétention de ces professeurs