Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juin 19  2014

L’approche Tuning : Relever et mesurer les résultats d’apprentissage sectoriels dans le système d’enseignement postsecondaire

Mary Catharine Lennon, Brian Frank, James Humphreys, Rhonda Lenton, Kirsten Madsen, Abdelwahab Omri et Roderick Turner

Publication complète 


Comment utiliser ce document

L'approche Tuning crée des résultats d'apprentissage pratiques et mesurables

L'Ontario participe à une initiative internationale connue sous le nom de l'approche Tuning qui réunit des experts de divers établissements pour élaborer des résultats d'apprentissage pertinents et adéquats pour l'enseignement postsecondaire. Le Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES) a entrepris un projet fondé sur l'approche Tuning il y a plus de deux ans en collaboration avec des experts des secteurs collégial et universitaire à l'échelle de la province en vue de relever les résultats d'apprentissage se rapportant aux types de diplômes et grades les plus fréquemment accordés dans trois domaines d'études : sciences de la vie et de la santé, sciences physiques et sciences sociales.

Les résultats de ce projet sont consignés dans le rapport L’approche Tuning : Relever et mesurer les résultats d’apprentissage sectoriels dans le système d’enseignement postsecondaire, qui présente des résultats d'apprentissage pratiques et mesurables pouvant aider les établissements et les membres des corps professoraux à concevoir des programmes axés sur les résultats. Le rapport fournit en outre des exemples de stratégies d'évaluation et de moyens dont peuvent se servir les étudiants pour montrer leurs réalisations à d’autres établissements et aux employeurs.

Description de projet
En 2011, le COQES a réuni des groupes d’experts dans chacune des disciplines retenues, qui se sont rencontrés régulièrement afin d’établir les résultats d’apprentissage se rapportant aux quatre titres de compétence les plus fréquemment accordés par le système d’enseignement postsecondaire de l’Ontario : le diplôme de deux ans, le diplôme de trois ans, le baccalauréat spécialisé de quatre ans et la maîtrise (axée sur la recherche). Chaque groupe était présidé par deux coprésidents, l’un provenant du secteur collégial et l’autre du secteur universitaire. Si les groupes ont d'abord travaillé chacun de leur côté, on s'est rendu compte que bon nombre des résultats qu'ils élaboraient étaient pertinents pour les trois domaines d'études et ils ont donc commencé à travailler ensemble. Des résultats d’apprentissage communs à tous les secteurs ont été élaborés pour les connaissances, la pensée critique et créative, la communication, la responsabilité sociale ainsi que les capacités personnelles et interpersonnelles. Des résultats pour la compétence Pratiques et méthodes ont également été définis, mais ceux-ci sont différents pour chacun des trois domaines d'études. En plus des résultats d'apprentissage en soi, les groupes ont élaboré des attentes claires relativement aux caractéristiques des activités de programme relevant de chaque type de titres de compétence.

Constatations
L'évaluation efficace des résultats d'apprentissage représente le plus important obstacle à leur intégration à l'échelle du système. En raison des besoins très variés des gouvernements, des établissements, des programmes, des membres des corps professoraux et des étudiants, il n'a pas été possible de concevoir un cadre d'évaluation normalisé. Par conséquent, les auteurs du rapport présentent quelques pratiques d'évaluation exemplaires et des exemples de la façon d'évaluer certains résultats élaborés par l'entremise du processus fondé sur l'approche Tuning.

Après l'intégration des résultats d'apprentissage à un programme et à un cours, il est essentiel de fournir aux étudiants une méthode claire leur permettant de montrer ce qu'ils ont appris. Des outils comme les suppléments au diplôme, les passeports d’apprentissage, les insignes ou les portfolios électroniques fournissent aux employeurs un dossier des réalisations et des compétences de l'étudiant et facilitent la tâche des établissements dans le cadre du transfert des crédits et de la mobilité étudiante.

L'élaboration des résultats d'apprentissage ne représente que la première étape de leur intégration au sein du système d'enseignement supérieur. En vue de faciliter l'élaboration et la communication de nouvelles pratiques exemplaires, le COQES a formé un groupement d’établissements travaillant sur différents aspects des résultats d'apprentissage. De plus, le Conseil a participé à des projets d'évaluation des résultats d'apprentissage menés à grande échelle dans le cadre de l’étude de faisabilité sur l’évaluation des résultats de l’enseignement supérieur (AHELO) menée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OECD) et de la Collegiate Learning Assessment (CLA) et la Community College Learning Assessment (CCLA), équivalent adapté aux collèges, établies par le Council for Aid to Education.

Le rapport L’approche Tuning : Relever et mesurer les résultats d’apprentissage sectoriels dans le système d’enseignement postsecondaire a été rédigé par Mary Catharine Lennon, Brian Frank, James Humphreys, Rhonda Lenton, Kirsten Madsen, Abdelwahab Omri et Roderick Turner.