Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

juin 23  2015

L’efficacité des séances de tutorat dans les grands groupes : sont-elles importantes

Karen Menard, de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer; et Bridget O’Shaughnessy, Abigail Payne, Olesya Kotlyachkov et Bradley Minaker, du PEDAL, Université McMaster

Rapport

Séances de tutorat dans les grands groupes – pour de meilleurs résultats, les étudiants doivent y assister souvent et dès le début de la session

Le tutorat est conçu pour offrir aux étudiants faisant partie de grands groupes l'occasion de tenir des discussions plus ciblées et d'interagir plus directement avec les autres étudiants et les assistants d'enseignement (AE), mais cela a-t-il une incidence sur le rendement scolaire? Une nouvelle étude du Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES) montre que la participation aux séances de tutorat favorise une hausse de rendement aux tests, mais seulement lorsque les étudiants assistent à plusieurs séances au cours d'une session. En outre, l'étude a révélé l'importance d'assister aux séances dès le début de la session; les étudiants qui n'étaient pas présents à l'une des deux premières séances de tutorat avaient tendance à ne pas se présenter aux séances de tutorat subséquentes.

Description du projet

L'intervention menée dans le cadre de l'étude – intitulée L'efficacité des séances de tutorat dans les grands groupes : sont-elles importantes? –  s'est déroulée durant l'année scolaire 2012-2013 dans un cours d'initiation à la macroéconomie comportant de nombreux étudiants. Habituellement, 2 500 étudiants s'inscrivent chaque année à ce cours, réparti en cinq sections. Étant donné qu'il s'agit d'un cours préalable dans de nombreux programmes, les étudiants inscrits à ce cours proviennent de toutes les facultés du campus. Des séances de tutorat regroupant environ 70 étudiants ont eu lieu toutes les deux semaines. La présence à ces séances ne donnait droit à aucun crédit académique, mais les étudiants qui ont assisté à plusieurs séances avaient le choix d'ajuster la pondération de certains tests au cours de l'année, afin de leur permettre de tenter d'améliorer leur note finale. L'étude portait sur la démographie des étudiants, le rendement aux tests, les notes finales, la participation aux séances de tutorat, le rendement dans les devoirs en ligne et les renseignements issus des demandes d'admission à l'université présentées par les étudiants.

L'étude portait également sur l'efficacité des différents types de tutorat. À la session d'automne, les étudiants ont eu droit à des séances de tutorat « traditionnelles ». Au cours de ces séances, on demandait aux étudiants d'examiner d'avance diverses questions et l'AE leur fournissait des solutions au tableau. À la session d'hiver, les étudiants ont eu droit à des séances de tutorat « en collaboration ». Au cours de ces séances, les étudiants recevaient un questionnaire au début de la séance et travaillaient ensemble en petits groupes pour répondre aux questions, avec l'appui de l'AE.

Constatations

Le rendement aux tests et la note finale des étudiants qui ont participé à une seule séance n'ont pas augmenté. Toutefois, chez les étudiants qui ont participé à plus d'une séance, on a observé un effet cumulatif. Dans l'ensemble, la note finale des étudiants qui se sont présentés aux cinq séances de tutorat a augmenté de deux points complets sur une échelle de douze points (p. ex., de B- à B+).

Les taux de participation aux séances de tutorat ont été plutôt élevés : plus de 70 % des étudiants ont pris part à au moins trois séances (le nombre minimum requis pour pouvoir ajuster la pondération des tests. Toutefois, moins de la moitié des étudiants ont pris part aux cinq séances. Ce sont les étudiants de première année, les femmes, les étudiants ayant présenté une demande d'aide financière et les étudiants issus d'un quartier à revenu élevé qui ont montré la plus forte assiduité aux séances.

L'étude a montré que les séances de tutorat traditionnelles avaient une incidence positive plus marquée sur le rendement aux tests. Toutefois, les auteurs ont tenu à préciser que le nombre trop élevé d'étudiants (70) aux séances de tutorat pourrait avoir eu une incidence négative sur l'efficacité de l'approche axée sur la collaboration. Les auteurs mettent également l'accent sur les avantages possibles d'intégrer une approche fondée sur la préparation préalable au modèle traditionnel. En outre, les étudiants qui ont participé aux séances de tutorat en collaboration ont obtenu de meilleurs résultats dans les devoirs en ligne facultatifs.

Les auteurs de L'efficacité des séances de tutorat dans les grands groupes : sont-elles importantes? sont Karen Menard, de l'Institut ontarien de recherche sur le cancer; et Bridget O'Shaughnessy, Abigail Payne, Olesya Kotlyachkov et Bradley Minaker, du Département d'économie et laboratoire d'analyse des données économiques publiques (PEDAL), Université McMaster.

Version imprimante