Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

avril 21  2015

Initiatives d’éducation postsecondaire fondée sur les résultats en Ontario : études de cas

Qin Liu, Université de Toronto

Publication complète

La réussite de l'éducation fondée sur les résultats repose sur la participation du corps professoral

Les initiatives d’éducation fondée sur les résultats (EFR) qui définissent, expliquent et évaluent les résultats d'apprentissage suscitent de plus en plus d'intérêt. Cependant, selon un nouveau rapport publié par le Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES), il faut obtenir la participation des membres du corps professoral et changer leur attitude envers les processus fondés sur les résultats si l'on veut garantir l'adoption des résultats d'apprentissage dans les établissements d'enseignement postsecondaire de l'Ontario.

Description du projet

Le rapport Initiatives d’éducation postsecondaire fondée sur les résultats en Ontario : études de cas décrit sept initiatives d’EFR menées dans des collèges et universités de l'Ontario et explique la façon dont ces initiatives ont été mises en œuvre, les facteurs à l'origine de leur réussite ainsi que les difficultés éprouvées. Le projet, reposant sur des études de cas, a permis d’examiner cinq initiatives d’établissement, une initiative de faculté et une initiative de programme. Chaque initiative consistait en une pratique exemplaire, représentait un aspect distinct de la façon dont l'éducation fondée sur les résultats pourrait être mise en œuvre au sein du système d'enseignement ontarien ou avait été menée dans le domaine des arts ou celui des sciences.

Même si les sept cas examinés correspondaient à différents niveaux de résultats d’apprentissage, certains ayant trait à des résultats de projets tandis que d'autres à des résultats de cours, ils étaient tous intégrés aux activités préexistantes, comme l’élaboration et l’examen des programmes ainsi que la schématisation et l’examen des cursus. Les responsables de chaque initiative avaient bien défini les résultats ainsi qu'expliqué clairement la façon dont les résultats seraient atteints. Seuls deux cas portaient sur l'évaluation des résultats d'apprentissage, ce qui laisse entendre que les initiatives d'évaluation n'en sont qu'à leur début en Ontario. À l'heure actuelle, l'accent est mis sur la définition des résultats d'apprentissage et l'élaboration de stratégies pour veiller à ce que les étudiants atteignent ces résultats.

Constatations

Un leadership solide et l'appui des centres d'enseignement et d'apprentissage font partie des facteurs importants qui assureront la mise en place fructueuse des initiatives d’EFR. Avec l'aide d’un vice-doyen qui défend l'idée des résultats d'apprentissage, une université a créé une politique axée sur les résultats aux termes de laquelle tous les membres du corps professoral des facultés des arts et des sciences sociales doivent ajouter les résultats d'apprentissage des étudiants dans leurs descriptions de cours. De même, le centre d'enseignement et d'apprentissage d'un collège a joué un rôle déterminant en fournissant des conseils et du soutien au cours du processus d'examen des programmes ainsi qu'en amenant les membres du corps professoral à discuter des résultats d'apprentissage.

La participation des membres du corps professoral s'est avérée un obstacle important à la mise en œuvre d’initiatives d’EFR étant donné que de nombreux processus fondés sur les résultats, comme la schématisation des cursus et l'examen des programmes, demandent beaucoup de temps. Dans son rapport, l'auteure souligne que certains enseignants ne voient pas la valeur de la méthode d’enseignement fondée sur les résultats ou qu’ils accordent la priorité à l’enseignement du contenu plutôt qu’au perfectionnement des compétences.

Le rapport Initiatives d’éducation postsecondaire fondée sur les résultats en Ontario : études de cas a été rédigé par Qin Liu de l'Université de Toronto.


Version imprimante