Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

décembre 06  2012

Hausser la productivité pour maintenir la qualité

Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES)

D’après un rapport préliminaire du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES), bien que les collèges et universités de l’Ontario soient déjà relativement productifs, les ressources limitées et la demande accrue forcent le système d’éducation postsecondaire de l’Ontario à accroître sa productivité pour maintenir la qualité de ses services.

Le rapport, portant sur la productivité du système public d’enseignement postsecondaire public de l’Ontarioa été produit à la demande du gouvernement de la province afin de relever des possibilités d’amélioration du système d’enseignement postsecondaire. Le rapport révèle que la restructuration du système et de son financement par le gouvernement et une attention accrue accordée à la distribution de la charge de travail des enseignants par les établissements permettraient de hausser la productivité globale.

D’après le rapport, bien que les universités de l’Ontario bénéficient depuis 2002 d’une hausse de leur financement global et du financement par étudiant, leur ratio d’étudiants par enseignant à temps plein a augmenté, et elles reçoivent le plus faible financement par étudiant de toutes les provinces canadiennes. Elles sont par ailleurs chefs de file au Canada pour ce qui est de la recherche et du nombre de diplômés. Les données accessibles sur les collèges ne permettent pas en général les comparaisons entre les provinces, mais le nombre d’étudiants et de diplômés par enseignant et le financement par étudiant sont en hausse dans les collèges de l’Ontario depuis 2002. En ce qui a trait aux appels de candidatures visant le secteur collégial, l’Ontario reçoit un niveau de financement proportionnel à sa population.

Il faudra cependant réunir de l’information essentielle supplémentaire pour mieux évaluer la productivité et déterminer les solutions d’amélioration les plus prometteuses, notamment : la mesure de la qualité de l’enseignement, plus particulièrement la mesure de l’atteinte des résultats d’apprentissage recherchés, une meilleure information relativement aux taux d’obtention des diplômes, une rétroaction accrue des employeurs sur leur satisfaction quant aux connaissances et aux compétences des diplômés postsecondaires, une évaluation plus détaillée de l’information accessible dans le secteur collégial, tant en Ontario qu’à l’échelle du pays, et des données plus détaillées sur la charge de travail des professeurs universitaires.

Le rapport a été produit en collaboration avec Collèges Ontario, le Conseil des universités de l'Ontario, le ministère de la Formation et des Collèges et Universités et Statistique Canada, de même qu’avec la participation d’un groupe de spécialistes du COQES réunis pour diriger, documenter et appuyer les analyses préliminaires et la préparation du rapport. Les opinions exprimées n’engagent que le COQES.​