Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

août 18  2015

Existe-t-il un jumelage optimal? Évaluation de cheminements de rechange permettant aux étudiants non traditionnels d’être admis à un programme de premier cycle à l’Université York

Andrea Medovarski, Leslie Sanders et Brenda Spotton Visano, Université de York

Rapport 

Un rapport examine les cheminements d'entrée alternatifs destinés aux étudiants non traditionnels

D'après une nouvelle étude publiée par le Conseil ontarien de la qualité de l'enseignement supérieur (COQES), il n'y a pas de cheminement unique d'entrée à l'université pour les étudiants non traditionnels, étant donné qu'ils font face à différents obstacles et exigent des soutiens variés. Après l'examen de quatre cheminements d'entrée à l'Université de York utilisés par les étudiants non traditionnels, le rapport conclut que l'accès plein et égal à l'éducation universitaire peut être facilité en offrant plusieurs possibilités de programmes dont le type d'intervention, la prestation et les soutiens financiers et universitaires varient, et en tenant compte des caractéristiques des étudiants.

Description du projet

Existe-t-il un jumelage optimal? Évaluation de cheminements de rechange permettant aux étudiants non traditionnels d'être admis à un programme de premier cycle à l'Université York examine quatre cheminements d'entrée à l'université alternatifs destinés aux étudiants qui présentent leur candidature en-dehors du système d'éducation formel. Les cheminements comprennent l'admission directe pour les étudiants adultes, les cours préuniversitaires qui facilitent l'accès à un programme menant à un diplôme pour les étudiants adultes, le Programme de transition à l'intention des femmes, qui permet aux étudiantes adultes (femmes uniquement) de suivre des cours ne donnant pas droit à des crédits au sein de la communauté et facilite l'accès à un programme menant à un diplôme, et le Programme d'année de transition (PAT), qui est une association de cours donnant et ne donnant pas droit à des crédits, qui sert d'année de qualification à un diplôme. Chacun de ces cheminements donne aux étudiants sous-représentés la possibilité de réaliser des études supérieures, mais elles diffèrent en fonction du type d'intervention, des frais universitaires et du coût de livraison.  

Grâce à un examen de la documentation sur les obstacles, de groupes de travail composés d'étudiants sous-représentés et d'un examen quantitatif des besoins financiers, l'étude visait à mieux comprendre les besoins académiques, socioéconomiques et sociaux des étudiants non traditionnels, et a déterminé quel cheminement d'entrée était le mieux adapté à la situation des étudiants en fonction des obstacles auxquels ils font face.

Conclusions

Les étudiants adultes qui entrent à l'université grâce au cheminement d'admission directe ont tendance à faire face à des obstacles financiers faibles à modérés, à être préparés sur le plan académique et à avoir un sentiment fort d'être à leur place à l'université. Les étudiants qui suivent ce cheminement ont tendance à être flexibles quant à la réalisation de leurs études à temps plein ou à temps partiel.  

Les étudiants qui empruntent le cheminement préuniversitaire font face à des obstacles financiers faibles à modérés, étant donné qu'ils ont tendance à occuper des postes à faible revenu ou des postes insatisfaisants, et ont besoin d'acquérir une éducation universitaire pour actualiser leurs compétences. Ils sont également modérément préparés pour les études universitaires, étant donné qu'ils ont fait une forme ou une autre d'études. Ces étudiants ont tendance à avoir besoin de possibilités souples et bénéficient de méthodes de prestation alternatives, telles que les cours du soir.

Les étudiantes du  Programme de transition à l'intention des femmes font face à des obstacles financiers modérés à élevés, sont modérément préparées pour l'université grâce à une certaine expérience scolaire et ont besoin de souplesse quant à l'offre de programmes en raison d'engagements préalables ou de leur rôle d'aidante.

Enfin, les étudiants inscrits au programme d'année de transition bénéficient de soutiens financiers et universitaires. Ces étudiants font face à d'importants obstacles financiers pour accéder aux études et pendant toute la durée de leur programme, étant donné que nombre d'entre eux proviennent de milieux à faible revenu, ils ont besoin d'aide sociale et ont de la difficulté à accéder au RAFEO. Ils sont également peu préparés sur le plan académique, car ils n'ont pas terminé l'école secondaire ou parce que leurs études ont été interrompues.

Recommandations

Les auteurs font un certain nombre de recommandations aux autres établissements cherchant à améliorer l'accès pour les étudiants non traditionnels, tels que l'assurance de possibilités de cours à faible coût pour les hommes et les femmes qui font face à des obstacles financiers, en leur donnant le meilleur accès possible à des conseillers universitaires, au centre d'écriture et à d'autres soutiens, grâce à des heures d'ouverture les soirs et les fins de semaine, et à l'offre de toute une gamme de programmes aux étudiants.  

Les auteurs d'Existe-t-il un jumelage optimal? Évaluation de cheminements de rechange permettant aux étudiants non traditionnels d'être admis à un programme de premier cycle à l'Université York sont Andrea Medovarski, Leslie Sanders et Brenda Spotton Visano, Université de York.

Version imprimante