Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal
SharePoint
Naviguer vers le haut

janvier 17  2013

Compétences informationnelles des étudiantes et étudiants : Mesure de l’efficacité des initiatives en culture informationnelle au palier postsecondaire

Amanda Duncan et Jennifer Varcoe du Collège Georgian

Auteur(s) : 

Amanda Duncan et Jennifer Varcoe du Collège Georgian

Publication complète :

Téléchargez la publication complète en .pdf


Pas de solution simple pour améliorer les compétences des étudiants en matière de recherche et d’évaluation critique

L’aptitude à trouver, évaluer et utiliser correctement l’information, souvent appelée culture informationnelle, est une compétence essentielle pour réussir à l’école, ainsi que dans sa vie professionnelle et personnelle. Une nouvelle étude menée par le Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur recommande que les collèges et les universités mettent en œuvre des stratégies institutionnelles axées sur la culture informationnelle visant à aider les étudiants à acquérir ces compétences. L’étude a examiné divers modèles d’enseignement de la culture informationnelle. Aucun de ces modèles ne s’est avéré très efficace, ce qui porte les auteurs à croire qu’il faudrait adopter un éventail d’approches.

Description du projet
Plus de 500 étudiants du Georgian College, inscrits à des programmes de diplôme, de grade d’études appliquées, conjoints et de premier cycle, ont participé à l’enquête. Au moyen de quatre questionnaires en ligne échelonnés sur une période de deux ans, les étudiants ont fait part de leurs perceptions et attitudes à l’égard de la culture informationnelle et ont été soumis à des évaluations de leurs compétences en matière de recherche et d’analyse critique. L’étude s’est penchée sur quatre modèles différents d’enseignement des compétences de base comprenant la prestation de cours spécifiques sur la culture informationnelle, l’enchâssement de la culture informationnelle dans le programme courant et l’offre de tutoriels en ligne et non obligatoires. Les facultés ont également répondu à deux questionnaires portant sur leurs perceptions de la culture informationnelle des étudiants et sur l’importance de celle-ci.

Conclusions
L’étude recommande que les établissements d’enseignement adoptent des stratégies axées sur la culture informationnelle mettant l’accent sur les styles d’enseignement, les modèles de prestation, les exigences en matière de ressources humaines, les mesures des résultats et la définition des avantages pour les étudiants, l’établissement et l’employeur. Plusieurs facultés étaient d’avis qu’il faudrait allouer plus de temps pour l’acquisition des compétences et plus de ressources, notamment des tutoriels en ligne.

Comme on pourrait s’y attendre, l’aisance avec laquelle les étudiants utilisent leurs compétences en matière de culture informationnelle et la précision de ces compétences se sont améliorées au cours des années de l’étude. Bien que les résultats démontrent qu’aucune méthode ne se soit démarquée comme étant particulièrement efficace, les étudiants dont la formation en matière de culture informationnelle était enchâssée dans le programme d’études ont manifesté une capacité beaucoup plus grande de citer avec exactitude des documents de référence.

Les étudiants comptent de plus en plus sur les outils sur le Web pour obtenir de l’information; près de 97 % ont indiqué qu’ils utilisaient des sources en ligne pour trouver de l’information à jour. Face à l’essor de la recherche en ligne, la plupart des membres des facultés ont affirmé que les étudiants étaient confus en ce qui a trait aux notions de droits d’auteur, de propriété intellectuelle et de plagiat. 

Plusieurs facultés se sont dites inquiètes à l’égard du plagiat, même s’il n’est souvent pas intentionnel, et elles craignent que les étudiants ne soient pas capables de faire la différence entre le plagiat et un comportement acceptable, comme la reformulation. La grande majorité des étudiants interrogés ont été en mesure de relever des exemples de plagiat, mais une certaine confusion semblait exister à l’égard de quelques « zones grises ». Par exemple, entre 40 et 50 % ont désigné par erreur comme étant  du plagiat la pratique acceptable d’inscrire entre guillemets un texte dont la source est dûment mentionnée. Les résultats de l’enquête ont également révélés que des améliorations s’imposaient au chapitre de la désignation des citations, du processus de recherche et des droits d’auteur.

Compétences informationnelles des étudiantes et étudiants : Mesure de l’efficacité des initiatives en culture informationnelle au palier postsecondaire a été préparé par Amanda Duncan et Jennifer Varcoe du Collège Georgian.